lundi 16 novembre 2015

Nous nous sommes retrouvés au théâtre…

Dans le couloir qui mène à la salle d’exposition, il y a vos dessins et vos textes sur les murs.

Dans la salle, de grandes photographies sont accrochées, celles de la Dormeuse qui promène son lit dans différents paysages….

Au milieu de la pièce, il  y a un lit…

Et sur le mur du fond, il y a 3 grandes images. Des arbres magnifiques, des feuilles de toutes les couleurs, une forêt profonde, et des Dormeuses dans leur lit….

Où est cette forêt ?..  juste à côté, dans le parc, à quelques centaines de mètres du théâtre pour les deux premières…. et vraiment à 2 pas pour la dernière… à peine à quelques mètres du hall où nous écrivions pendant les ateliers d’octobre… le cadre de la photo a fait disparaître les immeubles alentours, et tous les détails d’ici… nous pourrions aussi bien être au Japon, pourquoi pas ?

Et qui se trouve dans le lit ? c’est une autre Dormeuse, qui a bravé la pluie : Agnesa. Merci !

Nous nous préparons pour la lecture…  Et déjà vos parents sont là, si nombreux !!  Il y a aussi le proviseur du collège, et la directrice du théâtre…. Tout le monde s’assoit pour vous écouter…

ça commence….

Tous les lieux où j’ai déjà dormi, ceux où je rêve de dormir,

des itinéraires de mots,

les voyages de dormeurs(ses) qui ont décidé de quitter leur lit,

des dialogues…. dont un a été modifié aujourd’hui…. je ne dors pas parce que je pense à tous ceux qui ont été tués à Paris pendant les attentats de vendredi…

et des poèmes, si beaux, pour finir…

Vous étiez tous là, choeur magnifique, venus de pays lointains, rassemblés ici pour lire vos écrits… vos parents vous écoutaient si attentivement parler dans une langue qu’ils ne connaissent peut-être pas encore….

Ce moment de lecture, ce rassemblement a pris une importance que l’on ne soupçonnait pas…  Le proviseur du collège vient vous féliciter… Résister à la barbarie en créant de la beauté, c’est ce que vous faites… La représentation scolaire où vous deviez venir ayant été annulée en raison des attentats, la directrice vous invite, vous et vos parents, à venir voir le spectacle mercredi soir…. Ce théâtre est votre maison.

Tout le monde était très ému….

Encore merci infiniment pour vos présences.

Bienvenus dans ce pays, bienvenus dans cette langue !

 

Publicités