mercredi 30 mai

Aujourd’hui, c’est en haut du Mont que nous avions rendez-vous, avec le lit qui attendait  dormeurs et dormeuses. C’est dans un jardin de menthe et de roses que nous avons fait une sieste. Pour y arriver, il a fallu grimper des centaines de marches, et s’approcher petit à petit de la détente, du repos. Nous avons écrit sur ce moment vécu dans le lit, dans ce nid vert au milieu des pierres et une image à la chambre noire a été prise de très haut.

H.

Avant d’aller dormir, j’entends de la musique et une douce voix qui nous transporte sur une vague de plénitude, entourée de chants de mouettes.

Dans ce lit, j’ai rêvé d’un endroit calme où tout partait, mes idées noires avec, mais entre temps le passé me rattrape, l’envie que tout s’arrête. Pour laisser place aux seuls moments dans ce lit, et ce jardin où le temps a figé la pierre.

C.

Avant d’aller dormir, je suis dans un endroit très apaisant, musique décontracte, beau temps, tout en haut, on entend les mouettes et la musique, dans un jardin de roses.

Quand on est allongé, on a l’impression de rêver. Merci.

J.M

Avant d’aller dormir, je regarde le journal télévisé et ensuite je dors en pensant à un autre jour plein d’imprévus et de bonheurs.

Dans ce lit j’ai rêvé à mes amis Lucas et Nicolas qui ont toujours été là pour moi.

S.

Avant d’aller dormir, je lis mon bouquin et je continue de rêver.

Dans ce lit j’ai rêvé d’un métier, de mes collègues, et j’essaye de me motiver à écrire, et j’ai du mal, résultat, je me décourage.

E.

Je me suis senti bien.

On était bien allongé là-dedans.

J’étais bien quoi.

Y.

Dans ce lit, j’ai fait un rêve, j’ai rêvé de la dormeuse, je pensais qu’elle était assise jusqu’à temps que je me lève. Je pensais qu’elle avait fait un rêve de moi en train de rêver d’elle. On va rigoler un peu.

J.P

Son lit est dans la nature il a un pli. Un joli jardin des roses jaunes entouré de buis, entourage des murs de l’Abbaye du Mont-Saint-Michel et je dors, et j’entends de la musique, un violoncelle.

Je suis endormi dans ce lit, mon lit soulevé dans les nuages et entouré des mouettes et je suis descendu dans le jardin mille fleurs et j’entendais de la musique qui me berçait et je suis me suis mis à rêver. Toujours de la musique.

L.

Avant d’aller dormir, j’enlève mes vêtements. Je prends une douche, en me disant que j’allais rêver au fond du tunnel, le cauchemar que j’ai mis dans ma tête, qui rongeait dans mon sommeil, qui était venu me déranger, mais c’était une seule aventure qui m’avait rongé, mes insomnies.

Dans ce lit, j’ai rêvé du silence qui me manquait depuis longtemps et c’était en arrivant du bout du tunnel que je retrouvai le rêve dont je rêvais depuis longtemps, c’est une merveille.

Je m’envole de mon voilier qui m’emmène jusqu’à Tombelaine, et je peux toucher l’archange Saint-Michel. Quel beau rêve. Mais hélas, ce n’était qu’une aventure.

 

 

 

 

Plus tard, nous nous sommes rendus sur l’esplanade, peuplée de passants qui ont fait silence au son du violoncelle. Nous avons écrit une lettre au sommeil. Et avons parfois reçu sa réponse !

H.

Cher sommeil, j’ai envie de te dire que tu es trop court pour me rétablir de mes journées trop longues.

Te dire que tu me manques, ne plus voir le jour pour m’endormir et sans cachets pour une fois, et en finir avec ces insomnies.

Réponse du sommeil

Mon cher H., pour te dire : c’est à toi de te coucher plus tôt et arrête de tout mettre sur ma faute.

À toi de bien dormir et pis c’est tout.

J.M

Cher sommeil, je te remercie de m’aider à dormir toutes les nuits. Grâce à toi, je peux faire du sport, de la musculation, me promener, m’amuser bref, faire tout ce qui me plaît tout en sachant que je pourrai me reposer, recharger mes batteries.

Et toutes les nuits je pense à toi, les bruits mélodieux des vagues m’emportent dans tes bras. Tous les matins je te quitte et t’oublie, laissant place à l’éveil qui reste mon meilleur ami après toi, car l’éveil c’est la vie.

S.

Cher sommeil, j’ai du mal à rêver, je dors plus, le ressenti à faire la douche. Comment pourrais-je retrouver le courage ? Je manque d’émotion, je manque d’idées. Le ressenti est de plus en plus bas. Plus ça va plus c’est pire. Allez ! Réaction ! Action !

Y.

Cher sommeil, je suis content de toi. Grâce à toi je dors bien. La nuit je me lève moins qu’avant parce que je fais des rêves. Je te remercie de me faire faire des cauchemars, j’aime ça. Parce que le soir, quand je suis couché, je m’endors aussitôt, rêve et cauchemars. Viens me voir la nuit voir si je dors bien. Et voilà.

 

Réponse du sommeil

Cher Y., j’ai bien reçu ta lettre, ça me fera très plaisir, et un grand merci.

 

C.

Cher sommeil, le lit est dans le jardin du Mont-Saint-Michel, avec le vent dedans, et quelques fois de la musique. Avec le soleil. Je n’ai pas de problème pour dormir et je ne prends pas de somnifères. Cher sommeil de demain.

 

Merci à toutes et tous pour cette journée particulière.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s